Imagerie scientifique

- Campus Luminy -

L’ICIM à travers le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (CIML) et l’Institut de Biologie du Développement de la Méditerranée (IBDM) ont décidé en 2002 de créer une plate-forme commune d’imagerie (PICsL) dont la vocation est de mutualiser, coordonner et améliorer les services d’imagerie biologique de ces deux structures. La description des moyens en équipement et personnel de PICsL peut être trouvé sur son site web http://www.ciml.univ-mrs.fr/Picsl/H.... La qualité des performances technologiques et des compétences humaines offerte par la plate-forme a permis au site d’imagerie cellulaire de Luminy d’acquérir une reconnaissance nationale et internationale. Elle est labellisée IBiSA. Les thématiques de recherche développées au sein des deux IFRs utilisent de nombreux organismes modèles, tels la souris, le poulet, l’ascidie, le ver, la drosophile et l’homme pour tenter de comprendre les mécanismes moléculaires régulant la différenciation des cellules et tissus, l’organisation spatiale de ceux-ci en organes fonctionnels (organogenèse) et l’exploration dynamique de mécanismes impliqués dans les fonctions du système immunitaire et dans l’analyse de l’hématopoïèse tant au cours du développement normal que dans des conditions pathologiques. De nombreux projets entrent maintenant dans des phases d’analyse dynamique (en fonction du temps) et quantitative (amplitude du signal, mesure des interactions, détermination des proximités moléculaires...) qui se basent essentiellement sur l’utilisation de techniques d’imagerie performantes. La demande de plus en importante de techniques sophistiquées d’observation et en particulier la multiplicité des approches utilisées sur des tissus ou des organismes entiers, nous obligent à maintenir une compétence en microscopie confocale et multi-photonique, ainsi qu’en acquisition in vivo dans le temps qui sont maintenant accessibles aux intervenants extérieurs tant académiques qu’industriels.

- Campus Institut Paoli-Calmettes -

Les plateaux techniques d’imagerie scientifique et de cytométrie ont été créés en 1997 au sein de l’Institut de Cancérologie de Marseille. Ce choix a été validé afin de proposer à l’ensemble des différentes équipes et départements des moyens d’investigations à travers les techniques d’imagerie qui offrent aujourd’hui un potentiel important pour la recherche en biologie. Il en est également ainsi pour les systèmes de cytométrie de dernière génération que ce soit pour le tri ou l’analyse. Ces plateaux se sont enrichis au cours du temps de différents équipements essentiels :
- Un microscope confocal Zeiss LSM 510 équipé d’un module d’analyse spectrale
- Un système de vidéo microscopie associant des éléments développés par les sociétés Zeiss et Ropper Scientific
- Un système d’acquisition en lumière structurée Apotome Zeiss
- Des stations de traitement et d’analyse d’images reposant sur les logiciels Imaris (Bitplane), Métamorph (Ropper-Scientific), Huygens SVI

- Un trieur analyseur Facs ARIA II(Becton-Dickinson)
- Un cytometre analyseur LSRII (Becton-Dickinson)
- Une Analyse Facs CANTO
- Un analyseur Facs Scan

Ces différents équipements sont aujourd’hui accessibles à l’ensemble des équipes du Campus ou extérieures dans le cadre de collaboration ou simplement par la mise à disposition du savoir-faire et des matériels. Deux voies principales de recherche sont menées relatives au cellules du système immunitaire et au tissu épithémial.
Pour le versant immunologie les travaux s’articulent autour des cellules dendritiques et plus précisément par des études sur la synapse immunologique ou l’étude de la capture et du processus de présentation antigénique ou par l’approche de l’autre versant de la synapse où il s’agit d’étudier l’importance des molécules de signalisation à domaine Ph lors de la stimulation des lymphocytes T Le travail sur le tissu épithélial se développe autour de trois thèmes qui sont l’adhérence cellulaire via l’étude dynamique des Nectines, le suivi de la signalisation et des processus intracellulaires via l’étude des protéines humaines de la famille des TACC impliquées notamment dans les processus de division cellulaire et ceci dans le cadre de la compréhension de leur implication dans les mécanismes normaux et de la cancérogenèse. Le troisième thème s’oriente autour des mécanismes moléculaires impliqués dans la polarité épithéliale normale et pathologique via l’étude des protéines LAP. Un versant immunomonitoring qui utilise notamment la technique ELISpot représente le versant recherche de transfert et appliquée de l’institut puisqu’il s’agit dans un premier temps, de valider cette technique pour le suivi de patients post-greffés.

Toutes ces études sont orientées vers la compréhension des mécanismes dérégulés impliqués dans les phénomènes de cancérogenèse.


Dernière mise à jour le 1er décembre 2008

Plan du site / Mis à jour le
Contact
Inserm Université de la Méditerranée CNRS Institut Paoli Calmettes